Notre santé s’améliore-t-elle avec le temps ?

La santé ! État complet de bien-être physique, mental et social, qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité selon la définition qu’en donne l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Sur la base de cette définition, apprécier la qualité de la santé d’une personne ne se révèlera pas être chose facile. Cependant, cela pourra se faire en tenant compte de divers éléments.

Les années jeunesse (0 à 45 ans) ou première vie

Certainement les plus belles. La famille, les amis, le lycée, la fac, les années de grande joie et d’insouciance, tout va pour le mieux. Il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’à cette période, la santé de l’être humain va en s’améliorant. C’est la croissance, le corps se développe, les fonctions vitales, l’organisme sont des plus performants et la santé robuste à part quelques cas d’exception. Ensuite au fil des années, des changements surviennent, c’est la fin de la fac, l’heure de prendre des responsabilités. Le diplôme obtenu, commence alors le parcours professionnel et qui sait, la vie matrimoniale. Jusque là rien à redire au plan sanitaire, il n’ya pas le feu à la baraque. Pas d’alerte jusqu’à la deuxième moitié de la vie où commencent des changements notables qui ne manquent pas de porter atteinte à l’individu dans toute sa globalité c’est-à-dire au plans physique, mental et moral.

santé et âge

La deuxième vie

La vitalité et l’insouciance des 18 ans ont disparu laissant place à la fragilité et la dépendance. Les capacités fonctionnelles de l’organisme se réduisent, les systèmes de régulation des paramètres vitaux baissent et deviennent moins performants, c’est la vieillesse. Eh oui !! La vieillesse, le moment d’être grincheux et désagréable, de jouir des petits enfants et bien d’autres petits plaisirs encore. A ce stade, la santé ne s’améliore plus mais par contre elle reçoit des coups durs, se dégrade ou reste plus ou moins bonne pour les plus chanceux. C’est le moment des adieux aux parents qui meurent, la perte de l’emploi, un divorce ou pire le décès du conjoint. Quand bien même il n’y a pas de maladie, ajoutés au poids de l’âge ces évènements affectent moralement et psychologiquement. Et dans ces conditions, la définition de la santé de l’OMS n’est plus valable. Cependant, il n’ya pas que les décès, les divorces et les pertes d’emploi, y a aussi les enfants qui se marient, les petits enfants qui naissent, les baptêmes, la rencontre d’un nouveau partenaire, etc. A toutes ces situations, il suffit juste de s’adapter.
Avec l’âge, la santé ne s’améliore pas, mais elle n’en demeure pas moins bonne. Même très âgé vous pouvez avoir une santé de roc. Ne paniquez donc pas.

Conserver une bonne santé


Pour conserver une bonne santé malgré le temps qui passe voici quelques petits conseils :
– Adoptez les verres teintés pour préserver vos yeux
– Passez chez le dentiste au moins une fois par an
– Il n’est pas tard pour adopter une bonne alimentation. Préférez les antioxydants et moins de graisses.
– Faites régulièrement du sport, ou à défaut…l’amour, ou mieux, les deux.