Cancer du sein, existe-t-il maintenant des solutions préventives ?

‘’Cancer du sein’’, trois mots qui vous font penser à une succession d’autres pas trop beaux : ablation des seins, chimiothérapie, perte de cheveux etc. cependant, vous êtes priés de ramener la balle à terre. Le tableau n’est pas si noir. Le cancer du sein fait partie de ces maladies qui vous arrachent votre bonne humeur, mais plus pour longtemps.

Des moyens de prévention

Oui oui, c’est bien cela. Vous avez la possibilité de prévenir le cancer du sein et ceci par divers moyens. Lisez !

Quelques bonnes habitudes à prendre

Premièrement votre alimentation ! Cela vous semblera peut être anodin mais adopter de bonnes habitudes alimentaires au quotidien vous aidera à limiter les risques d’avoir un cancer. Rajoutez plus de légumes dans vos assiettes, faites vous amie avec les fruits et virez l’alcool de vos verres. Si vous ne le saviez pas, 10 grammes d’alcool consommé soit un verre, accroissent de 9% votre prédisposition au cancer du sein. Attention donc ! Le tabac aussi est à bouder.
Ensuite, débarrassez-vous des graisses et des kilos superflus en vous dépensant physiquement bien entendu. Pratiquez une activité physique régulière et soutenue afin de lutter contre l’obésité et le surpoids. Ces deux éléments constituent en effet des facteurs de risque.

cancer-du-sein1
L’allaitement et le premier bébé

L’allaitement sur une longue durée réduirait le risque de cancer selon plusieurs études. D’après une étude du Pr Valérie Beral du Centre de recherche sur le cancer d’Oxford et son équipe, l’allaitement sur une période de douze mois réduit le risque de cancer du sein de 4,3%.
Aussi, l’âge auquel le premier bébé est fait a également une influence sur la prédisposition au cancer. Plutôt vous le faites, mieux cela vaut. D’après un article du docteur Brigitte Blond, faire son premier bébé vers les 25 ans serait avantageux. Que celles qui ne pas encore mère se dépêchent donc de se mettre au pas ! Et d’après l’étude du Pr Valérie toujours, une naissance réduit de 7%, le risque de cancer.

Aux grands maux les grands moyens

La science évoluant au rythme du monde, des interventions chirurgicales préventives du cancer du sein existent. Il s’agit notamment de :

 la mastectomie prophylactique qui consiste à enlever les seins en vue de réduire le nombre des tissus à risque. Cette chirurgie réduirait de plus de 90%, le risque du cancer du sein.
 L’ovariectomie prophylactique qui consiste en l’ablation des ovaires réduirait quant à elle le risque de 30% voire 50% si l’opération est pratiquée avant l’âge de 35 ans, d’après un article de infinit.net. Cependant, il existe des moyens alternatifs et moins radicales que ces interventions.

Cancer-du-sein

La mammographie et les médicaments anti-œstrogènes

En dehors des interventions chirurgicales, il existe des méthodes non pas de prévention proprement dite, mais de dépistage précoce. La mammographie est l’une d’elles et d’ailleurs la seule aux résultats tangibles. Elle permet de réduire de 20 à 30% la mortalité par cancer du sein d’après un article de l’Organisation Mondiale de la Santé. Toujours selon ce même article, l’Auto Examen des Seins (AES) pourrait aussi être un moyen cependant, il n’existe aucune preuve de ses effets en matière de dépistage.
Les médicaments anti-œstrogènes eux, bloquent l’action des œstrogènes sur les seins. L’exposition à ces derniers sur une longue période étant facteur de risque.