Andrologie

L’andrologie est le domaine médical qui prend en charge les problèmes liés à l’appareil reproducteur masculin. Il s’intéresse aussi aux troubles neurologiques qui adviennent chez l’homme. Les services de l’andrologue sont sollicités quand on souffre de dysfonctionnement érectile ou impuissance, d’éjaculation précoce, d’un déficit androgénique en rapport avec l’âge ou de tout autre problème d’infertilité masculine.

Ejaculation précoce

L’éjaculation précoce, de quoi s’agit-il ?

L’éjaculation précoce est un dysfonctionnement sexuel masculin.

Elle traduit une incapacité à ralentir l’éjaculation avant la pénétration vaginale. Elle fait aussi référence à une éjaculation qui intervient quelques instants avant le moment de la pénétration.

Homme souffrant d'une éjaculation précoce

Très courante, l’éjaculation précoce survient à tout âge et a généralement un impact négatif sur la vie du couple. Environ 30% des hommes connaissent ce problème à un moment de leur vie sexuelle.

Facteurs à risque de l’éjaculation précoce

Le stress est l’une des principales causes de ce trouble sexuel. Par ailleurs, les hommes qui en sont victimes sont sujets à des crises d’angoisse qui amplifient davantage le problème.

L’éjaculation précoce peut également être favorisée par une inflammation de l’urètre ou par des facteurs comme le syndrome d’hyperactivité, l’âge (dysfonctionnement plus régulier chez les jeunes), l’hyperthyroïdie et les troubles de l’anxiété.

Crise d'angoisse, facteur à risque de l'éjaculation prématurée

Le fait de changer de partenaire entre aussi en compte car la peur de décevoir sa nouvelle partenaire sur le plan sexuel peut amener certains hommes à éjaculer prématurément.

Si ce trouble se présente, il ne faut être gêné d’en parler, ni se refermer sur soi. Au contraire, il faut consulter un spécialiste pour en discuter avec lui et trouver des moyens de le solutionner.

Traiter l’éjaculation précoce

L’éjaculation précoce peut être résolue grâce à la prise de certains antidépresseurs de la famille des inhibiteurs de recapture de la sérotonine. Prescrites à faibles doses, ces solutions médicamenteuses permettent de retarder de quelques minutes le moment d’éjaculation.

Le médecin peut aussi indiquer des anesthésiques locaux sous forme de gel qui aident à maîtriser le moment d’éjaculation.

Outre ces moyens médicaux, il se pourrait que certaines méthodes soient efficaces pour ralentir le temps d’éjaculation pendant le rapport sexuel :

  • Se masturber peu de temps avant d’entamer la relation sexuelle pour diminuer la pression
  • Se relaxer et faire durer les préliminaires

Astuce pour éviter l'éjaculation

  • Utiliser des préservatifs un peu épais qui amoindrissent la sensibilité du pénis
  • Se laisser guider par sa partenaire.

Il est également conseillé d’augmenter la fréquence de ses rapports sexuels avec sa partenaire car plus on a de rapports, plus on parvient à contrôler son excitation, ses sensations et en conséquence son éjaculation.

Si ces techniques échouent, on peut toujours demander de l’aide à un sexologue.

Impuissance

Définition

L’impuissance sexuelle masculine est décrite comme une incapacité à garder une érection suffisante pour avoir un rapport sexuel satisfaisant.

Elle se caractérise notamment par une absence d’érection durable lors des rapports sexuels ou une incapacité à atteindre l’érection.

Homme victime d'une impuissance sexuelle

La difficulté à avoir une érection constante au cours des relations sexuelles est aussi l’un des signes démontrant une impuissance sexuelle.

Selon certaines données scientifiques, les problèmes d’érection sont observés chez 40% des hommes âgés de 40 à 70 ans. En effet, après l’âge de 40 ans, les chances de souffrir d’un dysfonctionnement érectile s’agrandissent.

Qu’est-ce-qui provoque l’impuissance sexuelle ?

Ce dysfonctionnement sexuel provient de plusieurs causes :

Les causes psychologiques

Il s’agit de l’anxiété, de la peur de l’échec, de la dépression, du stress dû à un divorce, à une rupture amoureuse ou à un conflit conjugal.

Notez que ces causes sont les plus fréquentes.

Les causes médicamenteuses

L’impuissance peut être associée aux effets secondaires de certains médicaments.

Impuissance d'origine médicamenteuse

Les produits incriminés sont les antidépresseurs, les anxiolytiques, les agonistes de la LH-RH, les amphétamines, les anticonvulsivants, les dérivés de la digitaline et les médicaments indiqués pour le traitement de l’hypertension et de l’angine de poitrine.

Les causes métaboliques et toxiques

Les troubles neurologiques et hormonaux, le diabète, l’hypertension et l’usage de drogues et d’alcool peuvent altérer l’action vasculaire et entraîner par la suite la perte de la libido et des problèmes d’érection.

En cas d’impuissance sexuelle, le plus judicieux est de consulter un médecin spécialisé dans ce domaine, plus précisément un andrologue pour savoir comment y mettre un terme.

Prévenir les troubles de l’érection

Pour éviter l’apparition d’un dysfonctionnement érectile, il est indispensable d’adopter une bonne hygiène de vie, qui consiste à :

Arrêter le tabac et l’alcool

Le tabac bouche en réalité les artères et entrave le flux sanguin dans le pénis. En l’interrompant, on améliore systématiquement le mécanisme des fonctions érectiles.

Consommer des menus variés et très équilibrés

Bannir les produits trop sucrés et trop salés ainsi que les préparations industrielles et introduire une bonne portion de fruits et légumes tous les jours dans son assiette sont entre autres les principes de base de ce régime sain.

Manger équilibré pour écarter le risque d'impuissance

 

Bouger plus régulièrement en faisant du port

Les hommes qui s’occupent de leur ligne en pratiquant un sport régulier sont de moins en moins confrontés à des troubles de l’érection.

De plus, le sport aide à lutter contre l’excès de cholestérol et permet de maintenir son corps en parfaite forme. Marcher durant une heure, 3 fois par semaine est largement suffisant.

Faire plus l’amour

Selon l’avis des sexologues, avoir au moins deux rapports sexuels par semaine est l’idéal pour se protéger du risque de dysfonctionnement érectile.

Faire l'amour plus fréquemment pour éviter l'impuissance sexuelle

Solutions pour lutter contre l’impuissance sexuelle

Sur le plan médicamenteux, le Viagra est le traitement de base contre l’impuissance sexuelle.

Très puissant, il contient du sildénafil, une substance capable de détendre les muscles lisses des corps caverneux. Il est, en particulier prescrit en cas d’impuissance d’origine diabétique et s’utilise par voie orale, une heure avant l’érection souhaitée.

Le Viagra agit normalement entre 4 à 6 heures.

Traitement contre l'impuissance sexuelle masculine

Cependant, il est déconseillé chez les patients souffrant de pathologies cardiaques ou d’angine de poitrine.

Si l’impuissance est d’origine psychologique, la solution la plus efficace, recommandée par les spécialistes est la psychothérapie.

Les troubles érectiles n’ayant aucun lien avec une maladie grave peuvent être soignés avec des remèdes naturels tels que le chocolat, la coriandre, la cannelle et le gingembre. Efficients, ces produits aident surtout à retrouver une vie sexuelle plus épanouie et plus active.

Remède naturel contre l'impuissance sexuelle

Pour remédier à l’impuissance sexuelle masculine, on peut également envisager d’autres solutions comme l’injection intra caverneuse, la pompe à érection et les implants péniens qu’on emploie qu’en dernier recours.